Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires D'un Soir

Osez Lire Différemment...

La Pute

Publié le 4 Juin 2013 par Florian R. in poème, pute, sexe, compote à la framboise, zouk la sé sel médikamen nou ni

La Pute

Note du rédacteur: Une fois n'est pas coutume j'ai eu envie d'écrire un petit poème tranquillement j'espère que vous apprécierez lol

Femmes de joie, femmes de plaisir, femmes de vie,
prête à tout même à essayer la sodomie,

l'argent plus qu'un souhait, un besoin vitale,
durement gagné en relation anale,

relation souvent sans aucun plaisirs,
mais qui assouvie tout les désirs,

l'embrasser, ce n'est même pas la peine,
pour certains une femme, pour d'autre une chienne,

actrice pornographique sans protection,
sauf quand on en vient à la fellation,

souvent pressé on y va à la hâte,
et désolé pour sa petite chatte,

non pas écrasée par une voiture,
mais pris d'assaut par un sexe dur,

sucer pour sa vie c'est la doctrine,
magnifique que ce regard de coquine,

tout seul ou avec un pote,
qu'importe sa enverra la compote,

pas à la pomme, à la framboise ou à la fraise,
juste à la manière légale de terminer une baise,

que ce soit sur son visage ou sur ces seins,
triste de réduire à cela un être humain,

Même conscient de ceci j'y retournerai,
Un pur hétéro pour elle sa n'a rien de gaie,

quand à la fin de la journée sa dignité,
une fois les comptes fait, s'est envolée,

pensant au soleil se levant le lendemain,
aux dizaines de rapports inhumains,

elle subira de nouveaux affronts,
tel le sperme coulant de son front,

sa vie défilant et toujours sans aucun changement,
même pas en argent, et toujours le même gout de gland,

elle s'endormira en rêvant à une vie meilleure,
mais se réveillera avec en tête des corps en sueur,

déchargeant leur dur journée dans son pauvre corps,
elle pensera de plus en plus à se donner la mort,

mais peut-être un jour l'amour la sauvera,
et ce sera un avenir meilleur qui naitra,

je n'est malheureusement pas la réponse à cette question, à cette interrogation,
seulement la certitude de ce qu'elle se prendra aujourd'hui dans le fion,

car j'ai eu une dure journée de travail moi aussi également,
et son corps ce soir sera pour moi le seul médicament.

Florian R.

Commenter cet article