Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires D'un Soir

Osez Lire Différemment...

La Solution Finale à 80% Des Problèmes

Publié le 2 Août 2013 par Florian R. in solution finale, besoin de controle, billet de 100, tu veux vivre ou rester mort à l'interieur ?, réflexion

La Solution Finale à 80% Des Problèmes

Introduction:

Voila encore un titre accrocheur car tout le monde à des problèmes ou à au moins déjà eu des problèmes dans sa vie. Une fois n'est pas coutume, je vais vous faire part d'un article sur le développement personnel.

Si tu lis ceci sache petit enfant que je suis peut-être en train de te sauver la vie! Non non ne me remercie pas ou si tu insiste tu peux m'envoyer un billet de 100 à l'adresse suivante: 43, rue de ** ********** ********* **** ****** cedex 12.

Bon ok je sens que je vous ai assez fait patienter et dieu sais que l'impatience est un des grands fléaux de ce 21ème siècle. Non ce n'est pas ça le sujet d'aujourd'hui...
Mais que peut-il y avoir de bien plus important que cela alors ? Cela tiens en seulement cinq mots: Le Besoin de Contrôle ! (merde ça fait quatre en fait...)

Oui vous avez bien entendu si vous êtes de ceux qui entendent ce qu'il y a écrit sur un écran d'ordinateur mais pour le reste, oui vous avez bien lu.

Le Besoin de Contrôle à l'échelle nationale:

Dans le monde d'aujourd'hui si vous observez ce qu'il se passe autour de vous ou ce que vous voyez dans les médias, on nous parle souvent de guerre, de racisme ou encore de religion. Et alors me direz vous ? C'est pourtant simple dans la plupart de ces situations, on trouve généralement des gens, aussi nombreux soient-ils, qui n'acceptent pas les opinions d'autres personnes.

Les journaux télévisés répondent au besoin de contrôle d'une population au statut au dessus de nous. Ils ont pour but de répandre des informations à 99% négatives pour pouvoir contrôler nos vies par la tristesse et la négativité, ce qui conduit à l'inaction et à l'échec.

Imaginez une société ou tout le monde réaliserai qu'il à le potentiel pour réaliser tout ce qu'il veut dans la vie. Quelles seraient les conséquences ? La société s'effondrerait car tout les petits métiers non valorisés comme les caissiers, les éboueurs bref en faite tout ceux qui tiennent la France dans l'ombre mais qu'on aime mépriser serait abandonnés car je le craint, personne n'a rêvé durant son enfance de devenir employé de mairie ou femme de ménage.

Mais en faite pardonnez-moi j'ai carrément dévié du sujet emporté par mes idées révolutionnaires tel Martin Luther King dans la force de son combat.

Le Besoin de Contrôle à l'échelle de soi-même:

Ce que je voulais dire c'est qu'on ne peut que très peu influencer ce qui se passe dans le monde (surtout si on est conditionné par la négativité) mais on peut agir par soi-même.

Alors comment appliquer la suppression de son besoin de contrôle ? C'est très simple mais en même temps ça prend du temps et encore faut-il le vouloir.

Il suffit dès à présent d'accepter la société, les gens, soi-même, en faite toute chose tel qu'elle est maintenant peut importe la situation, bonne comme mauvaise, elle est ce qu'elle est.

Cela ne signifie en rien rester passif mais il est clair qu'il faut accepter les choses avant de pouvoir prétendre les changer. Pourquoi? Car ne pas accepter revient à finir par rejeter la faute à un moment ou à un autre sur un élément extérieur.

Le problème actuel est que l'on accepte ce que l'on pourrait changer comme étant définitif et irréversible et on n'accepte pas les choses sur lesquelles nous n'avons aucun pouvoir de décision.

C'est comme cela que l'on se retrouve à être énervé parce qu'il fait chaud ou froid ou parce qu'il y a un embouteillage, chose qu'il y a tous les matins parce que l'on emprunte tous les jours la même route à la même heure avec les mêmes gens.

A contrario, on accepte d’être mécontent jour après jour à l'heure de se lever parce qu'on a un travail de merde. Où est la logique? Il n'y en a pas, il reste seulement des gens victimes de leur stress, de l'hypertension, de maladie cardio-vasculaires dont une bonne partie sera morte avant l'age que ce soit de maladie ou pas

(comme par exemple celui qui n'accepte pas la limitation de vitesse sur l'autoroute et qui choisi de vouloir allez vite sans penser que quelques minutes plus tard c'est sa vie qu'il perdra)

Bref dès maintenant RÉFLÉCHISSEZ ! Demandez-vous dès maintenant à chaque situation: puis-je y changer quelque chose ou suis-je victime de mon besoin de contrôle?

Florian R.

Commenter cet article