Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires D'un Soir

Osez Lire Différemment...

Le Prisonnier

Publié le 28 Juin 2013 par Florian R. in prison, viol, meurtre, pote de cellule, grosse pute

Le Prisonnier

Ne vous fiez pas aux clichés du rap, la prison n'a rien de cool. Toute personne qui est passé par là vous dira la même chose. Seul celui qui ne connait pas pense le contraire. Ici on vous impose l'heure du lever du coucher, du manger de la douche, on perd toute liberté et toute intimité pour vivre dans un monde où on risque la mort chaque jour sur un coup de tête de n'importe quel détenu. D'ailleurs que risquent les mecs condamné à la perpétuité ou attendant la chaise électrique? Voila vous avez tous compris.

Cela fait maintenant quinze ans que je suis enfermé et j'en ai vu défiler des compagnons de cellule, ils viennent et repartent dans la cellule (pas dans mon cul, je vous vois déjà venir bande de vicieux) et à chaque fois c'est la même situation, on fait connaissance ils me racontent leur histoire et je leur raconte la mienne. Ici je fais office d'ancien, de sage qui a acquis tout ce que la prison peut enseigner de bon comme de mauvais. La plupart des détenus se disent souvent innocents et accusés à tord. Bizarrement c'est souvent ceux condamnés pour pédophilie qui le clament le plus, peut être parce que ici ce sont eux qui sont le plus sujet aux sévices corporels tout comme au niveau du trou de bal.

Aujourd'hui j'ai un nouveau compagnon de cellule qui vient d'arriver, un certain Isaac. J'ai tout d'abord été étonné car ce gars n'avait rien du profil du criminel type, c'était plutôt un homme normal. En première impression j'aurais dit cadre ou chef d'une entreprise. Je n'étais pas loin il était le genre de personne qui est souvent en voyage pour vendre des marchandises à l'étranger.

Mais ce qui m'a surpris le plus c'est qu'il est la première personne que je rencontre qui m'a avoué qu'il était coupable en me regardant dans les yeux de surcroit, moi qui suscite toujours la peur et le respect au premier abord. C'est tout naturellement que j'étais curieux d'entendre son histoire.

Il me raconta qu'il était là car il avait assassiné sa femme et ses deux amants. Il dégageait une certaine froideur pendant qu'il contait comment la police était arrivé sur les lieux, alertée par le voisinage qui avait entendus les cris des victimes tandis qu'il était tranquillement endormi sur son lit avec ce qui semblait être le reste de trois êtres humains éparpillés un peu partout dans la chambre. J'en avais froid dans le dos.

Il me racontait aussi qu'il devait se marier la semaine d'après et qu'il était revenus en avance pour lui faire la surprise. Que juste avant de commettre cette atrocité sa femme lui avait annoncé que cela faisait déjà cinq ans qu'elle était en couple avec l'un des hommes, qu'elle n'avait jamais osé lui annoncer son désir d’arrêter la relation et qu'elle n'avait pas accepté l'idée que son mari refusait les parties à trois.

Mais il me dit que ce qu'il l'avait totalement brisé intérieurement c'était que sa femme se servait de son argent pour organiser un mariage prévu depuis le début avec un autre homme et cela à la date de l'anniversaire des dix ans de leur relation. J'ai vu des tonnes de détenus défiler depuis ces quinze années passées ici mais pour une fois je comprenais l'histoire, les agissements et les motivations d'une personne, il était comme moi...

Florian R.

Commenter cet article