Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires D'un Soir

Osez Lire Différemment...

Nuit D'Iveresse Non Alcoolisée

Publié le 16 Juillet 2013 par Florian R. in sexe, boite de nuit, liberté, grosse bite, grosse pute, girl power haha salope va! mdrr

Nuit D'Iveresse Non Alcoolisée

J'ai attendu ce moment toute la semaine. Cinq jours de travail c'est épuisant, surtout dans une boutique de fringue, en été, pendant les soldes et avec des gens venus avec leurs senteurs de tout horizons. J'évite de prendre le bus pour ne pas croiser tout ces mecs en chaleurs (dans les deux sens du terme) pour finalement les retrouver suant deux fois plus dans ma boutique! Je sais que certaines voient parfaitement ce que je veux dire. Mais bon passons..

Ce soir, moi et mes copines Cindy et Tiffany on vas aller se déchainer en boite comme des oufs et nul doute que je ne finirai pas la nuit toute seul. A cette phrase j'entends déjà tout les hommes dire "c'est une pute cette meuf bla bla" mais je préfère mieux employer les termes "femme de 2013" et oui je ne vois pourquoi quand les hommes baise on les valorise "c'est un dragueur, un homme à femme" et que nous on nous traite de salope ou de chienne.

J'ai mis ma jupe la plus courte, l'ensemble jupe + décolleté a jusque là toujours porté ses fruits. Personnellement vu mes deux copines, je suis physiquement certaine de faire un carton! Jusqu'à maintenant j'ai jamais vu un homme venir me mettre un recalage en me disant qu'il préfère ma copine, la grosse.. Je vais passer le reste des détails de ma préparation sinon vous n'aurez pas fini de lire avant janvier 2014 (ou 2089 pour ceux qui se sont décidé à lire ce texte dans un futur lointain datant d'avant le 31 décembre 2088). Vous avez juste à savoir que je suis prête et que j'ai pas oublié le plus important, la boite de capotes!!!

J'adore cette boite, La Chatte En Feu parce que à chaque fois que j'ai la chatte en feu j'ai toujours trouvé un bel étalon pour éteindre le feu dans mon minou et faire monter la température dans ma chambre, merci à ma robe et mon immense beauté physique et intérieure! Après m’être déchainé sur le dancefloor pendant une vingtaine de minutes, je peux donc savourer mon succès en me rasseyant et en sirotant mon verre de vodka-orange.

C'est parti les regards vers ma table se multiplient, tous envieux de finir la nuit en ma compagnie, à moins que ce soit avec une de mes copines? ahah la bonne blague! Voici venir le défilement habituel, après deux ou trois fameux "je peux t'offrir un verre?" je me demande toujours comment ils se sont jamais rendu compte que sa marchait pas comme technique. C'est pourtant simple, ce qu'on recherche nous les femmes c'est juste un homme viril et avec une grosse queue exceptionnellement pour ce soir. Je suis donc bien obligée de chercher par moi-même.. Humm trop petit, ..trop gros, ..j'aime pas les chauves, ..trop de cheveux c'est pas top ce soir...

Alors que je perdais lentement espoir, je croise d'un seul coup le regard de ce beau brun ténébreux venus m'aborder en je sens soudainement la chaleur s'embraser dans mon ticket de métro (et pourtant je suis venue en voiture!) il avait tout. Avant même qu'il ouvre la bouche et ne prononce le moindre mot, l'intensité de son regard, le langage de son corps qui respirait la confiance en soi ponctuée d'un légère pointe de timidité comme je l'aime, le tout associé à ses muscles parfaitement dessinés et moulés par son t-shirt taille xxs m'avaient conquis, j'allais finir la soirée à ses cotés.

Il me dis "moi c'est Jackson et toi?" et je commençais à mouiller ma culotte.. American yeah j'adore!! Mais malgré tout je la jouait comme toute femme qui se respecte, froide et indifférente. Après avoir enchainé les banalités, cinq minutes plus tard j'étais toujours envoutée par ce regard d'un bleu intense rappelant les plus belles plages de Guadeloupe (ici celle de St. François précisément). Alors que je me dis en moi-même qu'il avait passé les tests avec brio, il me dit, toujours avec sa voix calme et en même temps terriblement sexy "allons dehors c'est plus calme". J'aimais à la fois la tendresse et la fermeté de cette proposition et également ce que cela signifiait par la suite.

Sept minutes plus tard où trente-quatre (le temps passe tellement vite en sa compagnie), on se dirigeait vers chez moi. Avant même que j'ai introduit la clé dans la serrure c'est sa langue qui s'était introduit dans la serrure (non je rigole dans ma bouche bien sur). Il embrassait tellement bien et en même temps je sentais la douceur de son parfum teinté d'un petite touche poivrée qui finissait de me conquérir et qui enterrait par la même occasion toute interrogation sur est-ce que cette soirée serait mauvaise. J'étais si pressée d'en venir aux choses sérieuses tandis qu'avec sa langue il rendait le suspense de plus en plus insoutenables, c'est bon s'était parti.. [Censuré!]


Humm Qui à dit que cette histoire était un peu trop cliché? lol

Florian R.

Commenter cet article