Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires D'un Soir

Osez Lire Différemment...

Vie De Gros

Publié le 25 Juin 2013 par Florian R. in gros, victime, insultes, vie de merde

Vie De Gros

Je suis gros et je vous emmerde! Pour ceux qui lisent régulièrement le blog vous vous dites surement: "c'est marrent le diable ressemble vaguement au tueur, au mec qui s'est suicidé, au gros de ce texte ou encore au gars qui à perdu au loto dans sa façon de parler" et c'est pas faux mais j'ai une explication plausible pour tout cela, en faite je crois que ça vient du fait que l'auteur doit prendre un malin plaisir à écrire des conneries et le tout entremêlé de plein d'insultes. Quel connard celui là, il n'a rien d'autre à foutre de sa vie? Triste monde quel déchéance...

- D’où tu m'parles comme ça gros pd? reprend ton récit sale fils de pute avant de j'te raye ta race d'enculé. Désolé ça arrive que les personnages se révoltent et je me dois de les recadrer un peu pour qu'on ne s'éloigne pas de l'objet du récit. Mais rassurer vous ça n'arrive que très rarement et votre fidèle serviteur est là pour vous protéger. Allez reprend donc mon jeune ami.

- Snif snif.. j'ai toujours vécu en marge des autres à cause de ma corpulence. Déjà à l'école primaire j'étais le plus grand et gros de ma classe et vous connaissez la méchanceté des enfants, surtout à cet age là.. Donc c'est tout naturellement que les surnoms ont commencé à pleuvoir: en CP on m'appelait le ballon jusqu'en CM2 ou j'étais toujours le plus grand et plus gros et en plus j'avais redoublé mon CM1, on m'appelait le gros attardé mais c'était toujours "bon enfant" si on peut dire ainsi..

Au collège j'ai commencé à avoir un ou deux amis, gros comme moi. On s'était rapproché grâce à notre amour pour les jeux vidéos et je suppose celui de la nourriture. C'est dans la continuité que les autres ont commencé à nous surnommer "la bande des gros tas de merde" et à nous mettre des claques de temps en temps. Ma confiance en moi était au plus bas jusqu’à ce jour ou en classe de 3ème je me suis révolté pour la première fois dans notre groupe d'amis contre un des "beau gosse" de la classe également mon victimisateur attitré qui s'amusait à me mettre des coups de poing dans le ventre et qui en rigolant disait à ces potes de venir essayer car c'était marrent comment ça rebondissait.

Dans un excès de rage et d'accumulation depuis toutes ces années je l'ai poussé et je tentais de lui mettre un coup de pied. Malheureusement la force de la vie a fait que je n'étais pas le plus souple du monde et qu'en plus de l'avoir loupé pitoyablement, j'avais également troué mon froc dans l'entrejambe. Si seulement ça avait pu être aussi marrent que dans la chanson "et quand il pète il trou son slip".. Enfin ça l'a peut être été pour eux vu que c'est dans un fou rire que lui et ses potes m'ont foutu sur la gueule... Je ne pensais pas que ça aurait pu être pire avant ce jour, j'étais mentalement détruit et en plus j'avais récolté deux nouveaux surnoms "le chef des gros tas de merde" et plus affectivement "vieille bouse".

Depuis moi et mes potes on a pris des chemins différents. Moi après avoir perdu 88 kg je travaille maintenant comme agent auprès des plus belles femmes mannequins du monde, j'ai une villa à Miami et un hôtel qui me rapporte tellement d'argent que je n'ai pu vraiment besoin de travailler.. dans ma tête.. En vrai je suis chef de rayon dans un supermarché Auchan et tout mes collègues de travail me méprise. Quand je rentre chez moi, je mange devant la télé et je m'endors tout les jours en espérant que je me réveillerais dans une vie meilleure ou mieux encore, mort.

Florian R.

Commenter cet article